licence voile 2017

Mise au point sur la question des licences de voile « compétition »

Les faits :

Ce dimanche, l’ASBB organisait sa régate du 29 janvier et comme il y est tenu par la loi sur « l’organisation des manifestations nautiques » le club a vérifié les licences des équipiers inscrits à la régate. Quelques anomalies sont apparues, ce qui a obligé le Comité de course (moi-même pour cette régate) à vérifier sur l’eau les licences des bateaux concernés et des bateaux qui se sont inscrits tardivement directement sur l’eau;

 A la suite de quoi le Comité a dû refuser l’inscription de deux bateaux et pire, un troisième a été disqualifié par le Jury, pour avoir caché un équipier non licencié lors de son inscription sur l’eau.

 

Deux mises au point :

 

  • La loi oblige les organisateurs à vérifier les licences et cette obligation déclenche la mise en œuvre de leur responsabilité civile en cas d’accident et même pénale en cas « d’acte volontaire » ou de « négligence ».

  • Chaque skipper est responsable de son équipage et doit vérifier qu’il est en droit de participer à une régate.

     

    Commentaires du Comité de course :

     

    Nous faisons tous des régates pour le plaisir, nous sommes tous des personnes responsables de nous-même et des autres et nos clubs sont des lieux d’investissement et pas de consommation. Nos arbitres et nos présidents sont des gens supers qui s’engagent pour que nous puissions nous éclater avec notre sport.

    Evitons donc, tous ensemble, de les transformer en garde-chiourmes ou père-la-morale pour les arbitres ou en paranos inquiets pour nos « chers » présidents.

    Enclenchons la touche « confiance » pour les remercier de leur engagement et de leur travail.

    Ceux qui ont fait les 24 heures de Thau connaissent tous cette longue file d’inscription où l’on doit montrer tous ses papiers (licences, certificats médicaux, carte Osiris et j’en passe).  C’est pareil pour le Challenge mais avec la distance inter-clubs  le Comité d’organisation fait confiance aux skippers ! Rendons leur cette confiance !

    On sait bien qu’il n’y a pas bien sûr de mauvaises intentions, mais la Voile est classée dans les sports à risques et précise bien les devoirs de ceux qui organisent les compétitions. Qui s’imaginerait un organisateur de rallye laisser courir une voiture sans assurance ? Et même un match de rugby où un joueur n’aurait pas de licence ?

    Ne faisons donc pas porter aux arbitres et aux Clubs les responsabilités qui nous incombent (t’en veut du père-la-morale !!!! LOL).

Vous êtes ici : Accueil Régater Les documents et règlements licence voile 2017